La dernière des Stanfield – Marc Levy

Je m’appelle Eleanor-Rigby. Ma vie a changé un matin alors que j’ouvrais mon courrier. Une lettre anonyme m’apprenait que ma mère avait commis un crime trente-cinq ans plus tôt. L’auteur de cette lettre me donnait rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore et m’ordonnait de ne parler de cette histoire à personne. J’avais enterré Maman à Londres au début du printemps ; l’été s’achevait et j’étais encore loin d’avoir fait mon deuil. Qu’auriez-vous fait à ma place ? Probablement la même erreur que moi.

Que l’on se le dise tout de suite, je ne suis pas du tout le genre à choisir son camp entre Marc Levy et Guillaume Musso. C’est juste que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire l’un de ses livres car, en général, ils sortent leurs livres au même moment et comme j’ai commencé avec Levy et bien j’ai tendance à me tourner plus facilement vers lui. Mais promis, je vais lire un Musso, histoire de comparer une bonne fois pour toute.

 

J’ai eu une période creuse où j’ai cessé de lire car évidemment dans ce monde de télé et surtout de Netflix, je ne trouvais pas le temps de lire. Mais grâce à mon amie Justine du blog Snow White of Moon, je m’y suis remise et c’est un pur bonheur ! Merci à elle pour m’avoir fait découvrir la box Kube, que je vous conseille fortement d’ailleurs.

Pourquoi ce livre ?

 

Le résumé me donnait envie autant que les avis sur internet qui me disait que cette année, le « cru Lévy » était très bon. J’ai donc profité d’une commande Amazon pour le glisser dans mon panier.

Une fois reçu, je me suis dit « oula, dans quoi je me lance là ?! ». Après une longue pause sans lire, la vue des gros bouquins peut faire peur. Et pourtant, fut une époque, j’avais lu le dernier tome d’Harry Potter en 3 jours (fierté, fierté 😊).

 

Les bons points de ce livre (selon moi) :

 

  • L’intrigue !

    C’est un truc de fou, on veut absolument savoir qui est le corbeau, la nature du trésor, les liens entre les personnages. Alors on se lance dans une espèce d’enquête au fur et à mesure des chapitres, essayant de lier les évènements.

 

  • Les personnages :

    Je me suis très vite attachée à Eleanor-Rigby. Peut-on la qualifier de personnage principal ? Oui et non. Je vous explique pourquoi tout de suite. George-Harrison est aussi fascinant car on se demande jusqu’à la fin, s’il existe un lien entre eux. Ce dernier ayant lui aussi reçue une lettre anonyme.

 

  • Les chapitres et les visions des personnages :Chaque chapitre est du point de vue d’un personnage à une époque et un lieu donné. D’où l’incapacité de définir clairement le personnage principal. Il est vrai que dès les premiers instants et même dans le résumé, on est du point de vue d’Eleanor mais les points de vue s’enchainant à chaque chapitre, cela nous donne vite l’impression qu’il n’y a pas vraiment de personnage principal. Tous ont un rôle important dans l’histoire.

 

 

  • L’histoire en général :

    Toute l’histoire est rondement bien menée. Rien n’est laissé au hasard. Aucun chapitre ne sert à rien. Tout est lier. J’ai eu l’impression de lire un Agatha Christie (mon auteur préféré sur la terre), cherchant désespérément de comprendre le moindre indice et tentant de relier tout çà.

 

 

Les mauvais points (selon moi) :

 

  • Les longueurs :

    Alors ça ! Je déteste les longueurs (chacun ses goûts hein ? 😉). Quand le chapitre met trois pages à donner son « indice ». Quand on passe la moitié de la page à décrire un lieu. Personnellement, c’est les passages que j’aime toujours le moins dans les livres. (Pitié ne me parler jamais de Balzac ou ce genre d’auteur qui décrivait les lieux sur trois pages) ….

 

  • Les personnages détestables :

    Ah s’ils n’étaient pas là, ceux-là…. Dans ce livre, il y en a clairement un et un autre auquel on se s’attends pas.

 

Si je devais résumer ce livre sans spoiler :

C’est un livre très prenant entre le drame familial et le roman policier. La solution ne se trouve que dans les dernières pages. Nous avons donc tout le livre pour deviner par nous-même qui est qui et qui a fait quoi. Et je peux vous dire qu’à la fin, j’ai lâché un « What the f…. ?! ». J’avais pensé à cette solution mais elle me paraissait compliquée 😊.

Je vous le recommande chaudement et n’ayez pas peur de l’épaisseur (si les gros livres vous rebutent), il se lit facilement.

A vos claviers !

Si vous avez des livres à me recommander, même du Musso 😉 je prends volontiers note 😊.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Hello, moi c’est Sophie. Je suis une grande fan de nouveauté en terme de produits de beauté, d’alimentation, High-Tech mais également animalerie afin de chouchouter Happy, croisée labrador/épagneul de 3 ans. Je suis également une fan de lecture, de musique et de film/série. N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*